images_up/Handisports

Interview d'un champion de Cécifoot.

publié le 02/10/2013 par F@b dans la catégorie Handisports

Nous avons l'immense fiertè (et le mot est faible) de vous présenter un nouveau rédacteur au sein d'En Route Pour Rio: Benjamin Louis

J'ai rencontré Benjamin lors des championnats du monde handisports d'athlétisme de Lyon, et ce fut une super rencontre. Benjamin est intarissable sur le handisport en général et sur les sports qu'il pratique en particulier.

A noter que c'est notre ami Kevin qui a réalisé cette interview à un moment où ne ne savions pas que Benjamin allait rejoindre le projet.

Bonjour Benjamin Louis,


@EnRoutePourRio : Tout d'abord pourrais-tu présenter à nos lecteurs, qui êtes-tu ? Quel est ton parcours ? Et tout ce que tu voudras bien nous dire d'autre sur toi...

 

Benjamin, 26 ans, je suis déficient visuel avec une faible acuité visuelle (maladie rare : aniridie, c’est l’absence d’iris).

Je suis un amoureux de sport en général, d’ailleurs j’ai toujours évolué en milieu ordinaire (études, travail et sport) mais entre 2006 et 2012 j’ai arrêté de pratiquer du sport en club car j’ai été grandement déçu de la perception qu’avaient les gens du handicap.

Associé à cela, je suis chargé de clientèle à EDF depuis presque 5 ans et j’ai pu comprendre que le monde professionnel est un combat sans fin pour faire valoir son handicap, même si j’ai été embauché avec une reconnaissance de travailleur handicapé. Par la même occasion, j’ai pu réaliser que ma santé était bien plus importante qu’une carrière professionnelle.

 

A partir de ce constat, en 2012, j’ai intégré le club de l’AVH Paris Cécifoot (Association Valentin Haüy – Au service des aveugles et des malvoyants)

 

 

@EnRoutePourRio : Bon maintenant parlons sport ! Tu es joueur de Cécifoot et même de haut niveau, comment es-tu arrivé au Cécifoot ?

 

Je suis arrivé au Cécifoot car je voulais absolument faire du Handisport et les Jeux Paralympiques de Londres 2012 m’ont permis de passer le cap. Alors après de nombreuses recherches (accessibilité en transport, catégorie malvoyant tout en ayant des compétitions), j’ai trouvé le club de l’AVH. J’ai été à un entraînement pour en savoir plus et on va dire que j’ai immédiatement adhéré au projet sportif (Championnat de France + Coupe de France).

 

 

@EnRoutePourRio : Y’a-t-il plusieurs catégories au Cécifoot ?

 

Il y a la catégorie B1 (non voyant) mais un malvoyant peut jouer dans cette catégorie tant qu’il a une licence handisport et il y a la catégorie B2-B3 (malvoyant).

 

Catégorie B1 :

Pas de perception lumineuse ou perception minime avec impossibilité de reconnaître la forme d'une silhouette quelque soit la distance et dans toutes les directions.

 

Catégorie B2/B3 :

B2 : Possibilité de reconnaître la forme d'une silhouette avec acuité visuelle de 2/60ème et/ou champ visuel inférieur à 5°

 

B3 : Acuité visuelle comprise entre 2/60ème et 6/60ème et / ou champ visuel de plus de 5° mais de moins de 20°

 

Il devrait y avoir un championnat B2 et un autre B3 mais il n’y a pas encore assez de joueurs pour séparer les deux catégories donc, pour le moment, il n’y qu’un seul et unique championnat de France avec une 1ère et une 2ème division.

 

 

*@ValouBelle : Depuis quand existe le cécifoot, et combien y a t-il de club en France ?

Qu'est ce qu'il y a de plus difficile quand on commence le Cécifoot ?

 

Le Cécifoot existe depuis 1998 et c’est à partir de 2004 que le Cécifoot s’est largement développé en France (le Cécifoot est devenu un sport Paralympique aux Jeux d’Athènes en 2004). Pour la saison 2013-2014, il y aura au moins 6 équipes en Championnat et 8 en Coupe de France (en B1). Et en B2-B3 il y aura environ 15 équipes en Championnat et Coupe de France.

 

Pour ma part je n’avais jamais joué sur une si petite surface en club, les règles sont particulières puis nous sommes tous malvoyants donc il faut s’adapter aux uns et aux autres, ce qui peut être évident pour nous ne l’est pas forcément pour le collègue… Il faut prendre en compte beaucoup de paramètres donc c’est un long apprentissage (quelques mois). Il faut communiquer énormément, c’est un élément essentiel dans la réussite d’une équipe de Cécifoot.

 

 

*@felfinus : Quelle est la fréquence des entraînements en club et en équipe de France ?

 

La fréquence des entraînements était de 3 par semaine la saison dernière, le lundi et le jeudi en terrain extérieur et le mardi en terrain intérieur, ce qui représentait environ 5h30.

Cette année le projet change un peu, en passant à 2 entrainements (mardi et jeudi).

Pour l’Equipe de France, il y a des regroupements seulement pour les grandes compétitions (donc plutôt rare), sachant que je ne suis pas en Equipe de France.

 

 

*@kevin_bardon : Est-ce que l'équipe de France te semble un objectif envisageable ?

 

L’équipe de France est un objectif envisageable, il suffit d’être détecté par le staff technique lors de la saison sportive, ou de passer avec succès des épreuves pendant une journée de détection.

Cependant les enjeux ne sont vraiment pas les mêmes entre les B1 & B2-B3. En effet les B1 peuvent aller jusqu’aux Jeux Paralympiques en plus des compétitions habituelles par contre les B2-B3 ne participent pas aux Jeux Paralympiques (cette catégorie n’est pas reconnue et ne le sera certainement jamais). Il ne faut pas se le cacher mais la vitrine du Cécifoot ce sont seulement les B1, le reste ce n’est que du bonus.

 

 

@EnRoutePourRio : Il semble que tu as fait un très beau parcours la saison dernière avec une finale de coupe de France et un titre de champion de France ?

 

En effet, l’année dernière j’ai vécu une saison riche en émotions (bien au dessus de mes attentes). J’ai commencé le championnat de France avec l’équipe 2 (étant nouveau), on a bien débuté (phase aller) avec des chances de faire quelque chose. Ensuite j’ai été convoqué en équipe 1 (sûrement le fruit de mon travail) pour jouer la Coupe de France, où à ma grande surprise, j’ai été titulaire en ½ pour jouer contre le double tenant du titre (le Havre) ainsi qu’en finale contre le grand favori (Boulogne Billancourt). Même avec une défaite en finale, j’étais loin de m’imaginer vivre tant de choses positives !

Pour terminer j’ai voulu achever le championnat (phase retour) avec l’équipe 2 pour remplir l’objectif fixé par le club, gagner le titre. On a empoché le titre au bout du bout, lors du dernier match, de quoi terminer cette saison en beauté.

 

 

 

@EnRoutePourRio : Tu es aussi joueur de Torball, peux-tu nous en dire un mot ? Et ce n'est pas trop difficile physiquement de cumuler Cécifoot et Torball ?

 

Oui j’ai testé l’année dernière le Torball sans participer aux compétitions, mais cette année je vais faire également les compétitions de Torball. De plus notre club est monté en D2 Masculine (il y a aussi une équipe féminine qui évolue en D1, unique division) donc le niveau va être plutôt élevé (il y a 4 divisions en France, environ 30 équipes) et le challenge de monter en D1 est intéressant ! Puis le Torball est une toute autre approche, c’est un travail d’analyse, d’attention/d’écoute.

Cette année avec un entrainement de Cécifoot en moins, cela me fera autant d’entrainement que l’année dernière car il y a un seul entrainement par semaine (le mercredi).

 

 

@EnRoutePourRio :Et cette année quels sont tes objectifs ? Tu nous as parlé de tenter une aventure en athlétisme, cela veut dire que vous allez lever le pied sur le Cécifoot ou le Torball ?

 

En effet mes objectifs étaient d’intégrer l’athlétisme et d’y faire quelque chose mais l’évolution du championnat de France de Cécifoot perturbe mes plans car cela voudrait dire faire une croix sur le Cécifoot (car avant on jouait les compétitions au Printemps maintenant il y a une date par mois pendant 7 mois).

Et intégrer l’athlétisme dans le but de faire des compétitions, cela ne sera pas compatible avec ce nouveau système.

J’étais prêt à lever le pied sur le Cécifoot avec qu’un seul entraînement par semaine, plus celui de Torball, tout en combinant trois entraînements d’athlétisme.

Mon choix sera certainement d’abandonner mon projet d’athlétisme même si c’est une grosse déception. Au final, je ne vais pas lever le pied, à moins d’un retournement de situation.

 

Donc mes objectifs seront d’obtenir un titre au Cécifoot et si on peut accéder à la D1 en Torball cela serait magnifique, à suivre…

 

 

@EnRoutePourRio : Il est impossible de suivre le Cécifoot quand on ne le pratique pas, même les résultats ne sont pas ou peu communiqué, que penses-tu de l'espace médiatique accordé au handisport en France ?

 

Il est vraiment complexe de trouver des informations sur le handisport et encore moins sur les résultats, surtout au niveau national, à moins de faire un travail de fourmi et encore !

Pour moi cela n’est vraiment pas acceptable et on doit faire évoluer les choses pour que le Handisport ait une vraie place dans l’actualité sportive.

 

Prenons un exemple très récent et concret : Roland Garros 2013, cela se passe à Paris, retransmis en direct pendant plusieurs heures sur des chaînes publiques françaises, on voit à tout va du tennis et des reportages plus ou moins intéressants et on ne voit jamais de tennis fauteuil alors qu’on a plusieurs français qui y participent et en 2013, comme en 2012, Stéphane Houdet a remporté la finale. Pourtant on a vu aucune image et ce qui est le plus frustrant, combien de français sont au courant de cette performance ?

Des exemples comme celui-ci il y en a beaucoup trop car derrière ces résultats, il y a autant d’efforts et de sacrifices que n’importe quel sportif de haut niveau, car c’est du haut niveau ! Nos sportifs français Handisport sont, selon moi, médiatiquement orphelins.

 

 

 

@EnRoutePourRio : Depuis quelque temps tu as ouvert un compte Twitter (@CoeurHandisport) c'est dans le but de mettre un peu plus le handisport en lumière je suppose, es-tu engagé ailleurs pour plaider cette cause ? (Asso, club,...)

 

En effet, j’ai ouvert une page Facebook ainsi qu’un compte Twitter au nom de Cœur Handisport afin de promouvoir le Handisport en touchant/sensibilisant le maximum de monde. Je trouve que le Handisport est encore trop méconnu et qu'il faut faire avancer les choses en faisant son actualité !

 

Sinon mon club de Cécifoot/Torball étant l’AVH, je vais participer à des sensibilisations/ateliers tout au long de la saison pour promouvoir ces sports, tout en récoltant de l’argent pour l’association.

 

Par ailleurs je suis adhérent de l’association Geniris qui est dédiée à ma maladie et j’aspire à avoir des fonctions au sein de celle-ci pour 2014, en intégrant le Conseil d’Administration voir être vice-président (poste qui m’a été proposé). Sachant qu’il y a de gros projets en perspective pour l’association en 2014, dont organiser un ou des concerts au profit de celle-ci.

 

 

Merci d'avoir répondu à nos questions, nous te souhaitons une bonne saison 2013/2014 et nous suivrons ton parcours avec attention.

 

 

A lire :

En piste pour Saint-Quentin

Ce mardi 27 janvier, Vincent Jacquet (Directeur Technique National de la Fédération Française de Cyclisme) a annoncé la sélection de l'équipe de France de cyclisme sur piste pour les...

 
Lire +

PSG et ASM même combat: Tout dépendra du sort!

Les 2 équipes françaises, enfin évoluant dans le championnat de Ligue 1 sont donc qualifiées pour les 1/8 ème de finale de la préstigieuse Champion's League. A en écouter...

 
Lire +

Dossard 153

Cédric Ferré, traileur lausanno-thononais a disputé la nuit dernière son premier trail "longue distance" sur le traditionnel parcours de la "SaintéLyon". Quelque peu anxieux à...

 
Lire +
 
 
 
Laissez un commentaire


 
Avatar de F@b

A propos de F@b

Mordu de Sport, de statistiques sportives et de live streaming. Je suis project manager pour 1r2tchat.

 
 

Pendant ce temps...

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017