images_up/Handisports

Elvina Vidot en Route pour les sommets

publié le 12/08/2014 par F@b dans la catégorie Handisports

Deuxième volet aujourd'hui de notre série spéciale "Championnats d'Europe IPC d'athlétisme de Swansea". Après l'espoir sprinteur Richard Mimalé, rencontre aujourd'hui avec une autre espoir du sprint qualifiée pour Swansea, avec une belle personnalité attachante.

 

Aujourd'hui nous vous proposons de découvrir Elvina Vidot une jeune athlète Française qui concourt en catégorie T11 (aucune perception de la lumière), une athlète capable de s'aligner à la fois sur le 100m, 200m et le saut en longueur. Maintenant je vais la laisser vous parler d'elle.

@EnRoutePourRio : Bonjour Elvina, tout d'abord merci de nous accorder du temps malgré votre emploi du temps qui doit être chargé à l’approche des championnats d'Europe 2014. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Votre parcours..


Elvina Vidot: Je m’appelle Elvina Vidot. J’ai 20 ans et suis non-voyante depuis quelques années à la suite d’un glaucome. . Je suis avant tout une étudiante.  à la rentrée  je me lance dans un  master de droit des affaires et  je fais également du sport plus exactement de l’handisport à haut niveau depuis peu de temps. Mes spécialités sont  le 100M et , 200M..

@EnRoutePourRio : Est-ce que vous pouvez nous décrire votre jeune carrière de handisportive ? A quel âge avez vous débuté ? Avez-vous vite progressé vers le haut-niveau ?

Elvina Vidot: J’ai commencé à faire de l’athlétisme en janvier 2012, avant tout pour le plaisir  et pour décompresser des cours. A ce moment là, j’avais 18 ans. Le  mois qui a suivit, j’ai fait mes premiers championnats de France en salle qui m’ont permi d’avoir ma petite médaille de bronze en espoir sur le 200 Mètres. J’ai alors pris goût à la compétition. J’ai donc continué à m’entraîner, et l’année d’après, en 2013,  j’ai eu la chance de réussir à faire les minimas sur le 100M et d’être sélectionnée aux championnats du monde. Le haut niveau est arrivé assez rapidement mais le plus dur, je pense désormais est de se maintenir. Le niveau international ne fait que d’augmenter, et le but est de progresser en même temps que lui.

   
@EnRoutePourRio : Pourquoi vous être dirigée vers l'athlétisme plutôt qu'un autre sport ?

 
Elvina Vidot:  Avant de me diriger vers l’athlétisme, j’ai essayé d’autres  sports notamment le tir-a-l’arc, l’escalade, et la natation. Je ne  connaissais que  vaguement l’athlétisme, et ayant un ami qui en  faisait et qui m’en parlait souvent, j’ai voulu essayé, voir ce que ça donnait. Ma petite expérience est devenu un gros coup de coeur. J’aime bien le fait de se dépasser pour faire à chaque fois de beaux chronos:  c’est une  compétition contre nos concurrents bien sûr mais c’est avant tout et surtout je pense une lutte contre soi-même. De plus,dans mon cas, ayant besoin d’un guide, je trouve  cette relation guide/athlète tellement belle, tellement unique, tellement forte.  De guides on en a besoin  pour courir, mais au delà de ça, c’est une belle histoire, une complicité, une amitié tellement forte… je crois bien que c’est un lien assez unique en son genre. En commençant, j’aurai jamais imaginé qu’un jour j’en serai là …

 

@EnRoutePourRio : Pouvez-vous nous parler de votre quotidien de sportive ? Vos entraînements avec vos différents entraîneurs, le rythme des entraînements, comment vous avez réussi à concilier votre Licence et votre sport ?

Elvina Vidot: Je  m’entraîne tous les jours de la semaine et parfois le samedi. En général, pour le moment, je ne fais qu’un entraînement de saut en longueur par semaine. Pour l’instant, j’ai un entraîneur qui s’occupe principalement de moi pour le sprint et un autre pour la longueur. J’ai également, Sylvie, qui est  à la fois là pour le saut et le sprint. Je suis donc plutôt bien  entourée. Au delà de ça, j’essaie de ne pas manquer de cours à la fac. Cette année, j’ai mis un point d’honneur à m’y tenir. Il est arrivé par contre que pendant la période  des compétitions ou quand elle approchait vers Avril/Mai que j’en rate quelques uns. C’était rare mais cela n’aurait pas été possible, si je n’avais pas des amies à l’université qui me comprennent, me soutiennent. Elles sont toujours là quand j’ai besoin d’un cours par-ci par-là. Je leur doit une fière chandelle. C’est quand même parfois compliqué à gérer vu tout le travail qui est demandé en droit, mais j’aime ce que je fais et c’est ce qui compte. ,

@EnRoutePourRio : Vous faites partie de la délégation Française qui ira à Swansea au Pays de Galles du 18 au 23 Août pour les championnats d'Europe. Vous serez alignée sur le 100m, 200m et le saut en longueur, quels seront vos objectifs sur chacune de ces disciplines ?

 
Elvina Vidot: Mes objectifs  sont en général de faire au mieux, et de battre mes records personnels. Ce sera avant tout une lutte contre moi-même. Au saut en longueur, je n’attends rien de particulier, faire partie des cinq meilleures peut être… Au sprint, c’est déjà un peu plus compliqué. J’espère une médaille … après laquelle? Je n’en ai aucune idée. Arrivée  sur place, on fera au mieux et c’est ce qui importera. Surtout, j’espère ne pas décevoir tout ce qui croit en moi…

@EnRoutePourRio : Vous êtes dans la même catégorie que Trésor Makunda (T11) est-ce que vous avez l’occasion de vous croiser ? Avez-vous des contacts avec d'autres athlètes « cadres » (Arnaud Assoumani, Marie Amélie Le Fur...) de l'équipe de France et si oui que vous apportent-ils ?


Elvina Vidot: Bien sûr, en tant qu’athlètes, on se croise de temps à autre. peut être pas tous mais certain. Je n’ai pas la chance de croiser Trésor si souvent que cela en dehors des compétitions. J’ai  la chance cependant, de voir assez  régulièrement Clavel  Kayitare étant donnée que je suis dans son groupe d’entraînement. Pouvoir les croiser plus ou moins régulièrement, est très bénéfique pour des  jeunes comme nous: ils ont une expérience et un vécu du haut niveau, de la compétition, de la discipline même que nous n’avons pas encore. Ils peuvent donc nous conseiller à divers points de vues.


@EnRoutePourRio : Vu de l'intérieur, que pensez vous de la médiatisation du handisport ?


Elvina Vidot: Je pense que la médiatisation reste faible mais à mon avis un certain engouement commence à voir le jour. Le direct de France 4 notamment l’an dernier pendant les mondiaux a permi que le handisport se fasse un peu plus connaître. C’est encore très très peu malheureusement. De par ce manque de médiatisation, certains ne sont pas au courant de l’existence de l’handisport, par manque de communication, alors que ceci pourrait être une  solution pour eux, même une vocation. J’espère que cela progressera dans le bon sens, mais c’est aussi grâce à des gens comme vous qui mettez en avant le handisport  qu’on y arrivera.   . 

@EnRoutePourRio : Quels sont vos objectifs à long terme ? Aurons-nous la chance de vous croiser à Rio ?


Elvina Vidot: J’espère bien évidemment partir à Rio en 2016. Mes objectifs à long terme sont plutôt simples: maintenir le haut  niveau pour espérer d’autres sélections et  continuer à monter les marches les unes après les autres jusqu’à un jour j’espère avoir un titre mondial, et/ou aux jeux.


@EnRoutePourRio : Encore merci pour tout, toute l'équipe d'En Route Pour Rio vous souhaite un excellent championnat d'Europe et une bonne route dans la suite de votre carrière, nous espérons pouvoir de nouveau vous interviewer lorsque vous ferez partie des meilleures athlètes Mondiaux.


Elvina Vidot: C’est moi qui vous remercie pour le temps pris et l’intérêt. Bonne continuation à vous et à très bientôt j’espère!

 

Elvina nous a demandé de préciser que ces comptes de réseaux sociaux avaient été piratés! Donc il ne faut pas tenir compte des messages des dernières semaines. Vous pouvez la retrouver sur Twitter sur le compte @elvinavidot, et sur facebook sur https://www.facebook.com/elvina.vidot?ref=ts&fref=ts 

Nous tacherons de vous donner de ses nouvelles régulièrement la semaine prochaine, et lui souhaitons évidemment une grosse réussite au Pays de Galles!

Interview réalisée par Kevin Bardon

 

A lire :

En piste pour Saint-Quentin

Ce mardi 27 janvier, Vincent Jacquet (Directeur Technique National de la Fédération Française de Cyclisme) a annoncé la sélection de l'équipe de France de cyclisme sur piste pour les...

 
Lire +

PSG et ASM même combat: Tout dépendra du sort!

Les 2 équipes françaises, enfin évoluant dans le championnat de Ligue 1 sont donc qualifiées pour les 1/8 ème de finale de la préstigieuse Champion's League. A en écouter...

 
Lire +

Dossard 153

Cédric Ferré, traileur lausanno-thononais a disputé la nuit dernière son premier trail "longue distance" sur le traditionnel parcours de la "SaintéLyon". Quelque peu anxieux à...

 
Lire +
 
 
 
Laissez un commentaire


 
Avatar de F@b

A propos de F@b

Mordu de Sport, de statistiques sportives et de live streaming. Je suis project manager pour 1r2tchat.

 
 

Pendant ce temps...

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017