images_up/Handisports

Matthias Leroutier, un sprinteur qui va aller vite vers les sommets

publié le 19/08/2014 par F@b dans la catégorie Handisports

Cette semaine, nous consacrons notre série de l'été à une série « espoir du handisport Français ».

Aujourd'hui nous allons vous présenter Matthias, un jeune sportif de 17 ans qui court le 100/200m et le relai 4x100m classification T13 (mal voyant).

 

Matthias Leroutier, le sportif

@EnRoutePourRio : Bonjour Matthias est-ce que vous pouvez vous présenter en quelques mots ? Votre parcours, votre jeune carrière... ?

@Matthias_ac : Bonjour, je m'appelle Matthias Leroutier, j'ai 17 ans, je suis athlète à l'Avia Club Issy les Moulineaux et je suis vice-champion de France Junior du 100m et 200m. Je suis aussi au lycée en 1ère économique. 

@EnRoutePourRio : Expliquez nous comment vous êtes devenu athlète, pourquoi avoir choisi l’athlétisme et pourquoi le sprint ? 

@Matthias_ac : J'ai tout d'abord commencé l'athlétisme à l'âge de 7 ans à l'Avia Club en tant que valide, puis une section handisport s'est ouverte dans mon club et je l'ai rejointe vers mes 15 ans. 

J'ai choisi l'athlétisme quand j'étais petit car j'ai regardé avec plein d'admiration les Jeux d'Athènes et je m'y suis intéressé, après je n'ai pas éprouvé l'envie de changer de sport parce que je me sentais bien sur la piste.

La vocation au sprint est récente, je souhaitais plutôt me spécialiser dans le saut en hauteur, mais cette épreuve a été retirée des programmes internationaux. Je me suis alors rabattu sur les sprints courts.

@EnRoutePourRio : Vous avez déjà eu quelques résultats intéressants, avec notamment deux titres de vice champion de France espoir 100 et 200m, quels sont les points que vous devez travailler pour progresser ?

@Matthias_ac : Les points à travailler ? Je dirai un peu tout, je suis jeune, je travaille vraiment le sprint que depuis un an donc j'ai envcore beaucoup de choses à améliorer. Je travaille avec un très bon coach, Jo Maisetti, avec qui je ne pourrai que m'améliorer.

Et l'entraînement dans tout ça?

@EnRoutePourRio : Comment vous entraînez vous et à quel rythme ? De quelles structures bénéficiez vous ? Avez vous un entraîneur personnel ? Qu'est-ce que vous aimeriez avoir de plus pour pouvoir vous entraîner dans de meilleures conditions ?

@Matthias_ac : Je m’entraîne quatre fois par semaine, des séances de deux heures, mais je compte passer à cinq séances l'année prochaine. J'essaie de gérer mes entraînements par rapport à mon temps de travail pour les cours pour faire en sorte de n'être en retard sur aucun des deux plans.

 Je n'ai pas de coach personnel, c'est Jo qui m’entraîne au sein du groupe de sprint ainsi que Sylvie. Nous nous entraînons sur le stade municipal d'Issy les Moulineaux et nous utilisons aussi la salle adjacente pendant l'hiver et la salle de musculation.

Je pense que je suis déjà dans de très bonnes conditions pour m'entraîner, je suis entouré de bons entraîneurs, d'athlètes formidables comme Clavel Kaytare, Elvina Vidot ou encore Bacou Dambakate qui a fait parti du relais 4x100m T11-T13 de Lyon (Médaillé de Bronze NDLR). 

L'avenir du sprint français ?

@EnRoutePourRio : Parlez nous de vos objectifs à court, moyen et long terme ?

@Matthias_ac : A court terme j'ai surtout l'ambition de battre mes records. Après j'essayerai d'atteindre le niveau international et d'y rester le plus longtemps possible.

@EnRoutePourRio : Vous êtes pour l'instant un jeune athlète avec des résultats prometteurs, est-ce que vous vous dirigez vers une véritable carrière à haut niveau ou bien vous pensez pratiquer dans l'avenir juste pour le loisir ?

@Matthias_ac : L'athlétisme est ma passion depuis mes 7 ans, je le pratique depuis 10 ans, fais des compétitions depuis autant de temps et je ne compte pas m’arrêter là. Je veux me diriger vers une carrière à haut niveau, pour pouvoir me confronter aux plus grands et pour voir jusqu'où je peux aller.

@EnRoutePourRio : Est-ce que certains athlètes sont des exemples pour vous ? En tant que sprinteur êtes vous particulièrement impressionné par des Bolt, Lemaitre, Vicot, Makunda, ou d'autres ?

@Matthias_ac : Certains athlètes sont des exemples pour moi, et pas que des sprinteurs ! Yohann Diniz est un exemple de persévérance pour moi, il n'a jamais rien lâché, il est toujours présent aux grandes compétitions et m'a grandement impressionné quand aux Europes de Barcelone en 2010 il est parti seul dès le début de la course et à tenu tout le long.

En général, les athlètes français sont des exemples pour moi, et Usain Bolt est un exemple pour tous. Trésor Makunda est un exemple de longévité dans le monde handisport et j'aspire à faire de même donc oui c'est un exemple aussi, tout autant que Clavel.

Où l'on reparle de Swansea

@EnRoutePourRio : Dans quelques jours les championnats d'Europe d’athlétisme handisport débutent à Swansea, que pensez vous de la sélection Française ? http://athletisme-handisport.org/la-liste-des-selectionnes-pour-les-championnats-deurope-ipc-2014/#

@Matthias_ac : C'est une délégation qui peut rapporter en France de nombreuses médailles. Si tout le monde est en forme les autre nations auront du mal à leur prendre des places sur les podiums. Je pense à Timothée Adolphe qui à le potentiel pour récupérer au moins une médaille d'or, pareil pour Trésor ou Jean-Baptiste Alaize. Et du côté des filles, la tâche pour les adversaires des françaises ne sera pas facile non plus.

@EnRoutePourRio : Avec notre nom on est obligé de poser une question sur les jeux Paralympiques de Rio 2016, alors est-ce que vous pensez pouvoir atteindre le niveau nécessaire pour espérer une sélection ? Et qu'espérez vous de ces jeux après la réussite de ceux de Londres 2012 ?

@Matthias_ac : Je ne sais pas si j'aurai le niveau pour pouvoir prétendre à une sélection pour les Jeux de Rio mais je compte bien y arriver et tout faire pour. Une sélection internationale serait déjà une très belle chose pour moi, un accomplissement, alors si c'est pour aller à Rio, ça serait un rêve devenu réalité.

Ces Jeux doivent être la continuité de ceux de Londres, le même engouement voir plus des spectateurs pour les Paralympiques. J'attends aussi une retransmission télévisuelle comme celle qui a été faite pour les mondiaux de Lyon, avec si possible autant de direct que les Jeux Olympiques.

@EnRoutePourRio : Que pensez-vous de la place qu'occupe le handisport dans les médias Français ?

@Matthias_ac : Le handisport occupe une place encore trop petite dans les médias français, mais ça s'améliore depuis les Jeux de Londres. C'est aussi grâce à des personnes comme vous que le handisport se fait connaitre, et j'admire ces belles initiatives.

Je vous remercie pour cette interview à laquelle j'ai pris plaisir à répondre et je vous suis reconnaissant de l'attention que vous portez au milieu du handisport.

 

@EnRoutePourRio : Toute l'équipe d'ERPR vous remercie d'avoir accepté de répondre à nos questions, nous vous souhaitons une bonne continuation et nous gardons notre blog ouvert si vous souhaitez venir nous parler de vos compétitions à venir. Merci

Interview menée de main de maître par Kevin Bardon 

Crédits photo: athletisme-handisport.org

 

A lire :

En piste pour Saint-Quentin

Ce mardi 27 janvier, Vincent Jacquet (Directeur Technique National de la Fédération Française de Cyclisme) a annoncé la sélection de l'équipe de France de cyclisme sur piste pour les...

 
Lire +

PSG et ASM même combat: Tout dépendra du sort!

Les 2 équipes françaises, enfin évoluant dans le championnat de Ligue 1 sont donc qualifiées pour les 1/8 ème de finale de la préstigieuse Champion's League. A en écouter...

 
Lire +

Dossard 153

Cédric Ferré, traileur lausanno-thononais a disputé la nuit dernière son premier trail "longue distance" sur le traditionnel parcours de la "SaintéLyon". Quelque peu anxieux à...

 
Lire +
 
 
 
Laissez un commentaire


 
Avatar de F@b

A propos de F@b

Mordu de Sport, de statistiques sportives et de live streaming. Je suis project manager pour 1r2tchat.

 
 

Pendant ce temps...

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017