images_up/Handisports

Théo Curin: Le futur de la natation handisport française

publié le 22/08/2014 par F@b dans la catégorie Handisports

Dans notre série "Les espoirs du handisport français" nous vous présentons aujourd'hui un nageur qui est doué d'une classe exceptionnelle pour son âge.

Rencontre avec Théo Curin, nageur espoir au pôle de Vichy.

En Route Pour Rio (ERPR): Bonjour Théo, nous te laissons te présenter!

Théo Curin: J'ai 14 ans, je fais de la natation depuis 3 ans maintenant. Je suis au pôle France de la natation à Vichy. Je fais 4 championnats de France: les championnats par Equipe, les championnats des jeunes, les championnats N1 et les championnnats N2.

Cette année , je suis vice champion de France par Equipe, je suis 2 fois chalmpion de France aux championnats des jeunes, j'ai un titre de champion de France N1 et 3 fois vice champion de France .

Ma spécialité et le 50 M dos.

L'année prochaine, je vais me préparer pour tenter de faire les minimas pour faire des grands championnats.

Presque qualifié pour les championnats d'Europe!

ERPR: Etais-tu loin des minimas cette saison pour te qualifier pour les Championnats d'Europe?

Théo Curin: On doit réaliser les minimas dans un championnats de France N1. J'ai été champion de France mais j'ai manqué les minimas pour une seconde environ. Le week-end suivant, j'avais une petite compétition valides à Vichy et j'y ai réalisé les minimas.... trop tard.

ERPR: Ce n'est donc que partie remise?

Théo Curin: Je l'espère. J'ai regardé le ranking européen et mondial (qui sert de base au calcul des minimas NDLR) et j'ai vu que ça n'a pas trop bougé en terme de performances kilomètriques cette année. Donc oui je pense que ce sera faisable l'an prochain.

ERPR: Tu te situerai où dans la hièrarchie européenne si tu avais réussi les minimas?

Théo Curin: Je n'ai regardé que la course du 100 Mètres Nage Libre, avec mon temps, je serais passé en finale. 

ERPR: As-tu une explication pour le fait d'avoir manqué les minimas à une semaine et une sconde près?

Théo Curin: Je pense que j'avais un petit peu plus de stress aux championnats de France, parce que je pensais beaucoup pouvoir faire les minimas et me qualifier pour les Europe. 

Toute la fédération française regardait ma course, je savais que j'étais attendu!

Il ne m'a peut-être manqué qu'une semaine d'entraînement supplèmentaire pour être prêt le Jour J.

Après, c'est comme ça, c'est peut-être mieux que je fase mon entrée dans l'équipe pour les championnats du monde, et entrer en finale, ce serait énorme!

Rio en ligne de mire

ERPR: Dans ta tête et dans ton entraînement, es-tu déjà projeté sur Rio, ou prends-tu les saison les unes après les autres, et il arrivera ce qu'il arrivera?

Théo Curin: L'année dernière, je m'étais mis dans la tête Tokyo, parce que c'était loin, et que ça me laissait du temps pour me préparer. Philippe Croizon, sur un plateau de télévision, a déclaré que je pourrais aller à Rio. En y réflechissant bien, il a raison à la vue de mes temps.

Je me consacre sur la qualification pour les championnats du monde cette année. Si je fais les monde cette année, se qualifier pour Rio sera faisable, mais très difficile!

ERPR: On sait que l'IPC "chasse" les courses où il n'y a pas beaucoup de nageurs pour simplifier le programme, est-ce que tu penses que ta catégorie, des ditances risquent de disparaître?

Théo Curin: Pour l'instant dans ma catégorie, il y a toujurs de belles séries dans les grands championnats, donc pas de risque.

ERPR: Un jeune homme qui est en pôle France à Vichy s'entraîne combien de fois par semaine?

Théo Curin: On s'entraîne tous les matins du lundi au Samedi inclus en atation. On rajoute 2 heures le Mercredi soir et le Jeudi soir toujours en natation. Et nous avons 2 entraînements de musculation en plus par semaine donc 10 entraînements par semaine.

ERPR: Et pour les études ça se passe comment?

Théo Curin: Je rentre en quatrième et la cinquième s'est vraiment bien passée!

Une rencontre importante

ERPR: Peux-tu nous raconter ta rencontre avec Philippe Croizon, et la relation qui s'est nouée entre vous?

Théo Curin: Ma mère a acheté son ivre et l'a lu. Elle a contacté Philippe en lui envoyant une lettre. Après quelques temps, il m'a contacté sur MSN, donc nous nous parlions avec la webcam, et il est passée à la maison, et notrerelation était lanée.

Nous pensions que nous nous connaissions déjà!

Cela ne faisait pas longtemps que j'avais mon handicap, le même que lui, il m'a expliqué plein de choses utiles pour la vie de tous les jours.

ERPR: Est ce que tu penses que ton handicap t'a aidé pour avoir la volonté de réussir en natation?

Théo Curin: Je pense que le handicap m'a aidé. Déjà, avant j'avais peur de l'eau, et puis je pense que sans handicap j'aurais pu avoir une petite carrière comme j'ai déjà!

Même dans la vie de tous les jours, je pense que je vais faire beaucoup plus de choses  grâce à mon handicap.

Vichy, une pépinière de talents

ERPR: Avec les réseaux sociaux, on a l'impression que vous êtes un belle bande de copains au pôle de Vichy. Peux-tu nous en dire plus? 

Théo Curin: On est vraiment une bande de potes. Le soir, on se retrouve tous ensemble, dès que quelqu'un a un problème, on va l'aider. L'ambiance est vraiment très bonne.

Je suis arrivé en début d'année scolaire à Vichy, et le pôle handi. ne se mélangeait pas du tout avec les valides. Nous sommes arrivés à trois nageurs, on a apporté du sang neuf, et on est maintenant amis avec les valides. Nous sommes par exemple au même étage que les rameurs valides et on s'entend très bien avec eux.

Nous n'allons pas en cours avec eux, car nous sommes le seul pôle de "collégiens" mais au lycée on se retrouvera avec eux.

ERPR: Comment vois-tu ta carrière de sportif, qui démarre plutôt bien

Théo Curin: Je pense que je peux faire les championnats du monde l'an prochain, même si je ne serais pas champion du monde du premier coup.

J'espère faire quelque chose de grand à Tokyo en 2020.

Pour l'instant, je n'éprouve aucune lassitude à l'entraînement. La natation agit presque comme une drogue, par exemple notre coach nous avait demandé de nager peu cet été, moi je me suis inscrit dans un club valide pour continuer à nager.

J'adore la natation, même si des jours le lever à 6 Heures est difficile. Je sais que ce que je fais sert à quelque chose, je commence à avoir des résultats intéressants. 

ERPR: Et pour ta vie d'homme, qu'est-ce que tu envisage comme avenir?

Théo Curin: Je sais très bien que la natation ne sera pas toute ma vie. Je pense que ce sera une grosse étape de ma vie qui me servira pour ma vie future!

 

Nous tenons a remercier Théo pour sa franchise tout au long de cette interview et à ses parents pour nous avoir donner leur accord pour cette découverte.

 

A lire :

En piste pour Saint-Quentin

Ce mardi 27 janvier, Vincent Jacquet (Directeur Technique National de la Fédération Française de Cyclisme) a annoncé la sélection de l'équipe de France de cyclisme sur piste pour les...

 
Lire +

PSG et ASM même combat: Tout dépendra du sort!

Les 2 équipes françaises, enfin évoluant dans le championnat de Ligue 1 sont donc qualifiées pour les 1/8 ème de finale de la préstigieuse Champion's League. A en écouter...

 
Lire +

Dossard 153

Cédric Ferré, traileur lausanno-thononais a disputé la nuit dernière son premier trail "longue distance" sur le traditionnel parcours de la "SaintéLyon". Quelque peu anxieux à...

 
Lire +
 
 

Vos réactions :

Avatar

nadia - le 22/08/2014 :

tu es et seras toujours le meilleur a mes yeux Théo bisous de moi

 
 
Laissez un commentaire


 
Avatar de F@b

A propos de F@b

Mordu de Sport, de statistiques sportives et de live streaming. Je suis project manager pour 1r2tchat.

 
 

Pendant ce temps...

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017