images_up/Handisports

Eric Lacaze, un tireur exceptionnel qui a besoin de vous!!!!

publié le 06/09/2014 par F@b dans la catégorie Handisports

Nous partons aujourd'hui à la rencontre d'Eric Lacaze, tireur sportif handisport qui fait partie des meilleurs mondiaux de sa discipline. Son souhait le plus important à l'heure actuelle est de décrocher des financements pour partir à Rio.

Des championnats du monde à vite oublier!

En Route Pour Rio (ERPR) : Quel est ton sentiment après ces champions du Monde ?

Eric Lacaze: J'ai ressenti du plaisir à tirer dans une grosse compétition mais on s'est aperçu rapidement que l'on était loin du niveau des autres nations. Dans tous les domaines, nous semblons à la rue.

Je pense que c'est parce que nous ne sortons pas en Coupe du Monde que l'on accumule du retard et en grands championnats cela ne pardonne pas.

De plus, le niveau est de plus en plus haut, les grosses nations sont de mieux en mieux préparées avec de gros budgets, de bons équipements matériels, et nous sommes trop loin derrière.

Juste pour citer un exemple de notre manque de préparation, je suis licencié au club d'Antibes mais je suis tout seul, j'ai un accompagnateur ou ma femme qui me suivent au tir mais ils ne connaissent rien au tir. C'est moi seul qui gère mes entraînements, donc sans doute que je ne fait pas toujours les choses bien mais personne ne peut me le dire.

J'insiste sur le fait que dans d'autres pays, les handi tireurs sont quasiment professionnels, ce qui est loin d'être notre cas.

ERPR : Et au niveau des résultats ?

Eric Lacaze: Je suis déçu, car 1 mois et ½ avant de partir j'étais au plus haut niveau. Je suivais les scores des étapes de Coupe du Monde et par rapport à mes entraînements, je me situais dans les 5 premiers.

Alors quand je fais 40ème au tir couché alors que c'est la discipline où j'ai tout gagné et 54ème au tir debout, je ne peux être que déçu.

Je pense que mon manque de sortie a fait que mentalement je n'ai pas tenu toute la compétition et j'ai craqué !

Un palmares de champion

ERPR : Peux-tu nous rappeler ton palmares ?

Eric Lacaze : J'ai été médaillé de bronze aux Jeux Paralympiques de Sydney en 2000, grâce à cette médaille j'ai d'ailleurs obtenu la médaille de l'ordre du mérite national.

En 1998, j'ai été vice-champion du Monde à Santander (Esp), je suis aussi vice-champion d'Europe en 2007 en Allemagne ainsi que champion et recordman d'Europe par équipe dans la même compétition.

J'ai 2 titres de champion de France, et plusieurs places sur les podiums nationaux.

J'ai donc eu une médaille dans toutes les grosses compétitions internationales, mais je voudrais plus que tout aller à Rio pour tenter de gagner le titre.

La Coupe du Monde 2014/2015

ERPR : Comment vois-tu ta saison de Coupe du Monde cette saison ?

Eric Lacaze : De puis cette année, la Fédération Française Handisport accepte que l'on participe aux étapes de la Coupe du Monde, mais ce sera à nos frais, car les budgets fédéraux ne sont pas assez importants. Ce qui est handicapant pur nous, c'est que toutes les autres équipes nationales y participent et nous non.

C'est important d'en faire part, car cela nous permet de marquer des points et surtout cette année, elles nous permettront d'aller décrocher des quotas pour les Jeux Paralympiques.

Il y a 10 coupes du monde cette année, et ce serait bien de participer à un maximum pour engranger l'expérience.

Les clubs dans lesquels nous tirons n'ont pas non plus un budget extensibles et ne peuvent pas nous aider plus que ce qu'ils font déjà.

Je me bats sur ma région pour trouver des soutiens financiers mais c'est difficile car notre sport est plutôt confidentiel et je ne suis pas trop connu non plus.

ERPR : Où vont se situer ces étapes de Coupe du Monde ?

Eric Lacaze : Il y 3 étapes hors Europe en Australie, aux Etat-Unis et en Thaïlande. Les autres sont en Allemagne, en Angleterre, en Croatie, en Turquie, en Espagne, etc...

Aidons Eric!

ERPR : Quel est le budget idéal que tu aimerais trouver ?

Eric Lacaze : Pour une étape de coupe du Monde, il faut compter 2000 €, donc 20 000 € sur la saison si je veux les faire toutes, mais mon objectif est d'en faire au moins 4.

Cela représente une semaine sur place, plus les déplacements en avion, la restauration, l'hôtel.

ERPR : Qu'est ce que cela changerait pour toi d'avoir le budget pour sortir plus souvent en Coupe du Monde ?

Eric Lacaze : Si je sors plus souvent, je m'améliorerais sans aucun doute. A chaque fois que l'on avance, que l'on grimpe une marche, on est de mieux en mieux.

On prend confiance et on peut prendre des repères que l'on avait pas avant.

Quand on fait une sortie par an et que les autres en font 10, on se demande parfois ce que l'on fait là !

Nous savons tirer en France, ce qu'il nous manque c'est l'expérience internationale.

Si j'ai les budgets, je mettrais tout en œuvre pour décrocher ces fameux quotas, et je pense bien y arriver !

ERPR : Quel est ton rythme d'entraînement ?

Eric Lacaze : En période classique, je fais 2 entraînements par semaine de 14H à 18H, et j'augmente à 3 quand on est en préparation de compétition.

Je travaille les matchs et les finales mais c'est très difficile de simuler des finales quand je suis le seul à tirer.

ERPR : Où en est l'équipe de France en terme de quotas ?

Eric Lacaze : Pour l'instant, 2 tireurs ont leur quota en poche : Tanguy Delaforest et Didier Richard.

ERPR : Le tir handisport ou valide semble terriblement souffrir du manque de médiatisation ?

Eric Lacaze : Oui c'est certain, pas grand monde ne connaît le tir alors que quand on essaye, on s'aperçoit vite que c'est un sport complet qui utilise aussi beaucoup de ressources mentales.

C'est un sport qui est très difficile techniquement,très loin de l'image que l'on peut s'en faire.

Je pense que si l'on montrait plus de tir à la télé, les gens accrocheraient, car les évolution technologiques, une finale devient très spectaculaire avec un suspens énorme.

Comment l'aider?

ERPR : Si on veut te contacter pour t'aider, comment faut-il faire ?

Eric Lacaze: Soit pas l'intermédiaire de mon compte Facebook https://www.facebook.com/eric.lacaze.9?fref=ts soit par l'intermédiaire votre blog en laissant vos coordonnées en commentaires (qui ne seront pas publiés publiquement NDLR).

Pour les particuliers et les entreprises, les dons sont déductibles des impôts puisque c'est un don pour mon club qui financera avec cet argent mes déplacements.

Je sais très bien qu'avec la conjoncture actuelle c'est difficile mais je veux vraiment aller à Rio et décrocher une belle médaille paralympique que je présenterais à tout le monde.

 

Nous souhaitons vraiment à Eric qu'il puisse trouver le financement qui lui manque pour porter haut nos couleurs à Rio !

 

A lire :

En piste pour Saint-Quentin

Ce mardi 27 janvier, Vincent Jacquet (Directeur Technique National de la Fédération Française de Cyclisme) a annoncé la sélection de l'équipe de France de cyclisme sur piste pour les...

 
Lire +

PSG et ASM même combat: Tout dépendra du sort!

Les 2 équipes françaises, enfin évoluant dans le championnat de Ligue 1 sont donc qualifiées pour les 1/8 ème de finale de la préstigieuse Champion's League. A en écouter...

 
Lire +

Dossard 153

Cédric Ferré, traileur lausanno-thononais a disputé la nuit dernière son premier trail "longue distance" sur le traditionnel parcours de la "SaintéLyon". Quelque peu anxieux à...

 
Lire +
 
 
 
Laissez un commentaire


 
Avatar de F@b

A propos de F@b

Mordu de Sport, de statistiques sportives et de live streaming. Je suis project manager pour 1r2tchat.

 
 

Pendant ce temps...

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017