images_up/Autres-sports

En piste pour Saint-Quentin

publié le 29/01/2015 par F@b dans la catégorie Autres sports

Ce mardi 27 janvier, Vincent Jacquet (Directeur Technique National de la Fédération Française de Cyclisme) a annoncé la sélection de l'équipe de France de cyclisme sur piste pour les Championnats du Monde qui se dérouleront des 18 au 22 février prochains à Saint-Quentin en Yvelines.

Une partie de la sélection tricolore était présente pour l'occasion, dont Sandie Clair, Virginie Cueff et Quentin Lafargue, que nous avons rencontré. Ainsi que Laurent Gané, ancien coureur et désormais manager du sprint depuis octobre 2014.

 

Que retenez-vous de votre carrière ?

 

Sandie Clair : « Je retiens mon titre européen de 2010 en vitesse individuelle, car c'est l'épreuve reine et que personne ne s'y attendait, même pas moi. J'avais réalisé le tournoi parfait. Les Jeux sont aussi un événement particulier, il n'y a pas de mot, c'est énorme.C'est vraiment quelquechose à vivre. En terme d'ambiance, je retiens les épreuves se tenant à Cali, le public chaleureux. Les Mondiaux de Bordeaux en 2006 est aussi une agréable surprise de la part du public français.

 

Virginie Cueff : « Mon meilleur souvenir est en 2012, lorsque je termine 7éme de la vitesse individuelle aux Mondiaux. Lors des Championnats du Monde de 2008 et des Jeux de 2012, en Angleterre, il y avait une ambiance de dingue, j'en avais mal aux oreilles. Par exemple, lors de la poursuite par équipes, on n'entendait plus la cloche tellement il y avait de bruit. »

 

Quentin Lafargue : « Le titre de champion du monde juniors en vitesse par équipes en 2008 est un bon souvenir, car on était plusieurs à être allé le chercher avec les copains. Ma première victoire en coupe du Monde, toujours en vitesse par équipes il y a quelques semaines, restera aussi un bon souvenir. L'ambiance au vélodrome de Cali est incroyable, je n'ai pas l'habitude de voir ça, le public est chaleureux.

 

Les Championnats du Monde 2015

 

Sandie Clair : « Initialement, je visais le keirin pour Saint-Quentin, mais je n'ai pas été sélectionné. La discipline dans laquelle je vais concourir, la vitesse individuelle, n'était à l'inverse pas du tout dans mes objectifs, je ne m'y attendait pas il y a encore deux semaines. Je vais donc essayer d'aller le plus loin possible dans le tournoi, ça va être un bonus. La vitesse par équipes servira de sélection individuelle pour les Jeux, c'est important de faire une bonne performance, et de donner de plus en plus.

J'attends beaucoup du public français, j'espère que l'ambiance sera là et que les gens seront derrière nous. J'espère que l'ambiance sera encore meilleur qu'il y a huit ans à Bordeaux. J'espère aussi que ces Mondiaux permettront de médiatiser davantage notre sport.

Il n'y a pas encore vraiment d'excitation ou de stress, mais les installations ne sont pas toutes misent en place. Il n'y a pas encore trop d'ambiance. Le stress et l'ambiance « Mondial » arriveront avec l'arrivée des autres équipes notamment »

 

Virginie Cueff : « Pour ces Mondiaux, on se doit de faire des résultats devant le public français. Je n'ai pas d'objectif fixe mais je vais essayer de faire le meilleur résultat de ma carrière. J'espère que cet événement permettra d'attirer des sponsors. Si on a des bons résultats, cela attirera les médias, puis les entreprises et donc plus d'argent, nous permettant de pouvoir vivre pleinement de la piste, et d'être une « vraie pro ». Même si on n'est qu'à un an et demi des Jeux, ces Mondiaux permettront de voir à quel niveau je me situe concernant la préparation.

J'espère qu'il y aura une ambiance de dingue, ça aidera beaucoup d'être soutenue. Par exemple, sur le 200m, je ne sentirais plus mon lactique quand je serais soutenue par mon public. Je n'ai jamais participé à des Mondiaux en France, je n'ai encore jamais connu cet engouement. Il n'y a pas de pression, je suis plutôt excitée car c'est mon quotidien. J'aborde ce Championnat comme si j'étais à l'entraînement. Je sais ce que j'ai à faire. On commence à alléger nos entraînements pour garder de la fraîcheur de de l'explosivité, on s'entraîne en « mode compèt ».

 

Quentin Lafargue : « Il n'y a pas de limites fixées pour ces Mondiaux. Je suis un peu déçu de ne pas être sur le keirin. La forme sera là, je fonde plus d'espoir sur le kilomètre. Même si je suis surpris d'être sur la vitesse, il y aura quelque chose à faire. Je vais donner le meilleur de moi-même. Il y a une émulation dans l'équipe, on profite chacun des autres.

Lors des Mondiaux à Bordeaux en 2006, j'étais spectateur et je garde un souvenir extraordinaire, il y avait une ambiance de folie. J'attends beaucoup du public, même si il y a plus de pression.

Pour l'instant, on y pense tous car on est en phase finale de la préparation. On se rendra encore plus compte du truc à l'ouverture et à l'arrivée des autres équipes. Je pense que ce sera encore plus fort que les Europe 2014 en Guadeloupe. Je m'attends à avoir des frissons, quand je serais tout seul sur le kilomètre avec des gens qui me crient dessus par exemple.

 

Les étapes jusqu'à Rio

 

Sandie Clair : « Les Mondiaux seront une étape pour Rio. J'ai déjà les Jeux dans le viseur, car c'est un événement tellement fort. Au Brésil, je viserais la vitesse par équipes et le keirin. Une médaille serait super, mais j'essaierais de toute façon d'aller le plus loin possible.

Avant Rio, il reste encore cinq grosses compétitions avec trois étapes de Coupe du Monde et deux Championnats du Monde. Ces épreuves permettront de se sélectionner aux Jeux, ce seront des rendez-vous à ne pas manquer.

Même si ça pourrait changer en fonction de mes résultats en vitesse à Saint-Quentin, les entraînements seront basés sur la vitesse par équipes et sur le keirin. Je tient à cette dernière discipline.

La saison 2015/5016 sera une grosse saison car il y aura moins de relâchement et moins de repos après les Mondiaux afin de se présenter performante aux Jeux.

 

Virginie Cueff : « Je pense déjà à Rio. Mais avant, il faudra qualifier la nation puis se qualifier soi-même. Chaque compétition jusqu'au Jeux sera importante. Après Saint-Quentin, il y aura 6 compétitions importantes où il ne faudra pas se louper pour marquer des points : les Europe, les France, 3 étapes de Coupe du monde, et les Mondiaux 2016.

 

Quentin Lafargue : « La qualification sera loin d'être loin d'être facile pour Rio. J'y pense déjà. Les Mondiaux de cette année seront déjà très importants. Pendant un an et demi, il va falloir bosser correctement pour être aligné. Il faudra montrer très vite de ce qu'on est capable. Les Mondiaux 2016 seront aussi déterminants. Beaucoup de choses vont se passer.

 

Laurent Gané, un entraîneur confiant

 

Ancien sprinteur de l'équipe de France et désormais « manager de l'équipe de France. Je fait en sorte qu'ils soient pour aborder les compétitions. Je les coache ensuite pendant les compétitions. »

Ce multiple médaillé mondial et olympique retient « le premier titre de champion du Monde en 1999 à Berlin. Je bats Jens Fiedler chez lui. Les championnats du Monde à Bordeaux en 1998 restent un bon souvenir car l'ambiance était « chaude », et j'y gagne mes deux premières médailles mondiales. »

L'entraîneur pense que ces Mondiaux va attirer « un public connaisseur, chauvin, qui sera derrière nous. L'émulation et la pression augmentent à l'approche des Championnats, on sent que l'on commence déjà à rentrer dedans. »

Pour Laurent Gané, « tout cela se fait dans l'optique de Rio. Les Mondiaux ne sont qu'une étape. Dans un premier temps, il faudra qualifier la vitesse par équipes. Les sélectionnés devront faire l'individuel, la concurrence va être rude.

Je suis confiant à l'approche de ces Mondiaux, car on a décroché la première victoire en Coupe du Monde à Cali en vitesse par équipes. Il y a une montée en puissance pour aborder sereinement les Championnats. »

 

Présentation de la sélection française

 

Sprint Hommes :

Vitesse : Grégory Baugé, François Pervis, Michael D'Almeida, Quentin Lafargue (Remplaçant : Kévin Sireau)

Vitesse par équipes : Grégory Baugé, Michael D'Almeida, Kévin Sireau (Remplaçant : François Pervis)

Keirin : François Pervis, Michael D'Almeida (Remplaçant : Grégory Baugé)

Kilomètre : François Pervis, Michael D'Almeida, Quentin Lafargue

 

Sprint Femmes :

Vitesse : Virginie Cueff, Sandie Clair (Remplaçante : Olivia Montauban)

Vitesse par équipes : Sandie Clair, Olivia Montauban (Remplaçante : Virginie Cueff)

Keirin : Olivia Montauban (Remplaçante : Sandie Clair)

500 m : Virginie Cueff, Sandie Clair

 

Endurance Hommes :

Omnium : Thomas Boudat

Poursuite par équipes: Damien Gaudin, Julien Morice, Julien Duval, Bryan Coquard (Remplaçant : Benjamin Thomas)

Poursuite : Damien Gaudin

Scratch : Morgan Kneisky

Américaine : Bryan Coquard, Morgan Kneisky (Remplaçant : Thomas Boudat)

Course aux points : Benjamin Thomas

 

Endurance Femmes :

Omnium : Laurie Berthon

Poursuite par équipes : Pascale Jeuland, Coralie Demay, Eugénie Duval, Elise Delzenne (Remplaçante : Soline Lambolley)

Poursuite : Elise Delzenne

Scratch : Pascale Jeuland (Remplaçante : Soline Lambolley)

Course aux points : Elise Delzenne

 

Dossier réalisé par Thibaud Delafosse

 

A lire :

PSG et ASM même combat: Tout dépendra du sort!

Les 2 équipes françaises, enfin évoluant dans le championnat de Ligue 1 sont donc qualifiées pour les 1/8 ème de finale de la préstigieuse Champion's League. A en écouter...

 
Lire +

Dossard 153

Cédric Ferré, traileur lausanno-thononais a disputé la nuit dernière son premier trail "longue distance" sur le traditionnel parcours de la "SaintéLyon". Quelque peu anxieux à...

 
Lire +

1ère Victoire pour Spela Rogelj en Saut à Ski Dames

C'est a Lillehammer que les sauteuses à ski s'étaent données rendez vous pour la 1ère manche de leur Coupe du Monde. On y a assister à une petite surprise, puisque c'est la slovéne...

 
Lire +
 
 
 
Laissez un commentaire


 
Avatar de F@b

A propos de F@b

Mordu de Sport, de statistiques sportives et de live streaming. Je suis project manager pour 1r2tchat.

 
 

Pendant ce temps...

Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique
Be Polar, toute l'actu du polar
Tweet Wall, développez l'interactivité avec votre public
Book-trailers et bandes-annonces animées
JD Admin : un système de gestion de contenu simplifié